Titre

Description

Alcool et médicaments, cocktail dangereux !

Comment alcool et médicaments s’influencent-ils réciproquement ?

Lorsque j’étais encore au comptoir, l’une des choses sur lesquelles j’insistais beaucoup est la suspension de la prise d’alcool pendant certains traitements.

Malheureusement, c’est un conseil qui ne plaisait pas vraiment aux patients. Si tu fais partie de ces derniers, tu devrais lire ce qui suit et en parler autour de toi.

En réalité, prendre de l’alcool pendant un traitement n’est pas sans risque. Je sais, ce n’est pas évident de résister à la tentation de prendre un petit verre vite fait, de temps à autre. S’il en est ainsi, il vaut mieux connaître les interactions possibles entre l’alcool et certains médicaments couramment utilisés, et surtout les cocktails à risque à éviter absolument.

 

Déjà, comment alcool et médicaments s’influencent-ils réciproquement ?

Lorsque vous prenez de l’alcool pendant un traitement, ils se retrouvent au même moment dans votre organisme. Si ce « concubinage » ne provoque pas chaque fois un problème, il est important de savoir que l’alcool perturbe l’effet de certains médicaments et, en retour, que certains médicaments aggravent les effets de l’alcool.

Alcool + médicament = trois (03) situations possibles

  • L’alcool restreint l’absorption de certains médicaments et/ou accélère leur élimination par l’organisme, ce qui rend ainsi ces médicaments moins efficaces.

 

  • L’élimination de l’alcool par l’organisme peut se trouver ralentie par certains médicaments. Conséquences ?

-         La sensation de fatigue ou l’envie de dormir qui font souvent suite à la prise de l’alcool sont renforcées.

-         Le risque de somnolence augmente et la concentration diminue.

-         Des effets indésirables de l’alcool peuvent aussi être observés : mauvaise coordination des mouvements, rougeur et chaleur du visage, nausées, maux de tête, baisse de la tension artérielle, vertiges et palpitations cardiaques.

 

  • Enfin, inversement, l’alcool peut retarder l’élimination d’un certain nombre d’autres médicaments. Ceux-ci restent alors plus longtemps présents dans l’organisme, ce qui va amplifier non seulement leurs effets, mais aussi leurs effets indésirables.

Vous me direz que l’important est donc de ne pas prendre « en même temps » l’alcool alors qu’on prend des médicaments. Ce que vous devez aussi savoir est que même en laissant plusieurs heures, et dans quelques rares cas plusieurs jours d’intervalle entre la consommation d’alcool et la prise d’un médicament, les effets de ce dernier peuvent encore être perturbés.

Quels sont les médicaments concernés ?

Je vous préviens, ils sont nombreux à être concernés. Je vais vous citer quelques classes de médicaments et quelques molécules :

-les médicaments contre la douleur : paracétamol, aspirine, ibuprofène, diclofénac…

-les antibiotiques : métronidazole, tinidazole

- les médicaments contre les allergies : antihistaminiques

- les médicaments contre le diabète : metformine

- Les antidépresseurs

- les médicaments contre l’hypertension

- les calmants et les somnifères

- les médicaments contre les affections cardiaques

La liste est longue et cette liste n’est pas exhaustive.

 

Mon conseil personnel ? Peu importe le traitement que vous suivez, par précaution, évitez la prise de l’alcool.

En cas de doute, demandez toujours conseil à votre pharmacien, c’est le spécialiste du médicament et votre professionnel de santé de proximité.

Mais ça, vous le savez déjà.

 

Dr Anourah MAZU