Titre

Description

Manger sainement pour mieux vivre : les tops et flops d’Emma

Dans le monde, il y a deux types de personnes : ceux qui se ruinent dans des traitements thérapeutiques onéreux et ceux qui ont compris qu’ils pouvaient avoir une existence paisible en adoptant une bonne hygiène de vie.

Je ne sais pas pour vous mais moi je me suis toujours débrouillée pour m’installer durablement dans la deuxième catégorie. On ne le dira jamais assez, « Qui est en bonne santé est riche sans le savoir ».

Qui est en bonne santé est riche sans le savoir

Alors, quand je suis tombé sur le profil d’Emma (conseiller en Nutrition) sur Instagram, le coup de cœur fut immédiat. D’abord à cause de son pseudo « Veganfrombenin », puis le charme s’est accentué avec ses conseils empreints de clairvoyance.

Il n’en fallait pas plus pour que je l’invite sur les réseaux sociaux d’ASMA Santé afin qu’elle partage son univers avec les magnifiques abonnés qui me suivent chaque jour. En cinq jours, elle nous a conquis avec les tops et flops de nos habitudes alimentaires que je me permets de partager dans cet article pour qu’ensemble nous les adoptions définitivement.

 

LES TOPS

1 — Les fibres sont nos meilleurs amis

Eléments sous-cotés de notre alimentation, les fibres sont pourtant ESSENTIELLES pour un bon transit intestinal. Elles ont la particularité d’arriver quasiment intactes dans le côlon et de faciliter l’élimination des déchets qui est très importante car des déchets séjournant trop longtemps dans nos intestins peuvent être réabsorbés et constituer des aides au développement de certaines maladies et cancers. Une alimentation riche en fibres vous aidera aussi à perdre du poids ou maintenir un poids santé, à diminuer votre taux de cholestérol en cas d’excès et à diminuer vos risques de diabète (type 2).

On les trouve dans les petits pois, les pommes de terre, du riz et … Google vous aidera pour le reste.

 

2- La Betterave pour être aussi athlétique qu’Usain Bolt

Grâce à sa richesse en nitrates, la betterave diminue vos besoins en oxygène pour un effort donné et vous rend donc plus performant. Autrement dit, pour une même quantité d’oxygène, vous serez plus endurants. Il est donc conseillé d’en consommer 2 à 3 heures de temps avant une activité sportive. D’autres sources importantes de nitrates sont les LÉGUMES VERTS. Alors Consommons-en plus souvent.

 

3- Les plats « basiques » sont les plus sains !

Non pas qu’on lance une guerre contre les burgers et autres aliments gras mais il est important qu’on ramène les aliments dits « basiques » au cœur de nos habitudes alimentaires.

Emma nous a donc donné deux exemples de mets largement consommés au Bénin et dont nous sous-estimons les bienfaits :

- Les sauces légumes verts avec de la sésame locale (goussi): les légumes verts sont riches en micro nutriments tels que le calcium, le potassium, le fer, la folate, et le goussi est riche en gras de bonne qualité et en Zinc. C’est un repas nutritionnellement dense accompagné souvent de pâte de farine de maïs/manioc/mil qui est riche en sélénium, en magnésium, en potassium (farine d’igname spécialement) et en fer : un cocktail nutritionnel explosif.

- Les haricots : haricot rouge, blanc, cassoulet, voandzou avec du jus de tomate accompagné de manioc ou d’igname. C’est l’un des plats les plus riches. Savez-vous qu’une consommation fréquente d’haricots est associée à une plus grande longévité ? Si si.

Mentions honorables aussi à : la sauce d’arachide + crincrin, les arachides cuites ou de l’acajou comme snack, etc.

 

 

LES FLOPS

1- Déposer les armes parce qu’on a été coupable d’un écart pendant son régime, c’est mal. Très mal.

C’est certain, comme moi, vous avez déjà entendu des gens dire « si je goûte ce plat, ça va mettre fin à mon nouveau régime ». Quelques jours après, ces mêmes personnes arrêtent leur nouveau régime parce qu’il est trop exigeant et qu’elles n’arrivent pas à suivre.

Arrêtons de réfléchir ainsi. Nos habitudes alimentaires comptent plus que nos écarts. Si vous savez que A est meilleur pour la santé que B, augmentez votre consommation de A et diminuez celle de B. Ne supprimez pas nécessairement B. S’il vous faut vous offrir des écarts de temps en temps pour pouvoir continuer sur le bon chemin, faites-le. Mais ne le faites pas si régulièrement que ça devienne une habitude. C’est aussi simple que ça.

 

2- « Salt » n’est pas aussi « Bae » qu’il n’en donne l’air

Si l’expression « addition salée » vous évoque des pensées négatives, imaginez l’état de votre corps quand vous consommez beaucoup de sel. L’OMS recommande de consommer entre 1500–2000 mg de SODIUM/jour (soit environ 5g de sel maximum par jour). Voici quelques astuces pour réguler votre consommation :

- Le sel dans l’assiette à table, c’est un grand NON. Que ce soit la sauce dans l’assiette, la salade ou même de l’avocat, évitez le sel tout seul.

- Ne rajoutez plus de sel dans les produits transformés. Le sel étant un conservateur, les industriels en rajoutent déjà énormément. Égouttez vos conserves si vous en achetez.

- Essayez de nouvelles épices et diminuez le sel. Adoptez par exemple le curcuma. Il donne du goût aux plats très facilement.

- Mesurez la quantité de sel que vous ajoutez dans une sauce. Cela vous permettra de prendre conscience de combien vous en mettez

- Consommez suffisamment de potassium parce que ce dernier travaille en collaboration avec le sodium. Des sources de potassium sont : les pommes de terre, patates douces, ignames, l’avocat, les bananes, etc.

 

Et ainsi se termina sa semaine très instructive sur ASMA Santé avec Emma !

A bientôt,

 

Dr Anourah MAZU