Titre

Description

Je rêve … et je vous y invite !

Tard le soir ou tôt le matin, je rêve. Je rêve de ce jour où la question qui suivra “Anourah MAZU, je suis pharmacienne”, ne sera plus “Dans quelle pharmacie travaillez vous?”

Tard le soir ou tôt le matin, je rêve.

Je rêve de ce jour où la question qui suivra “Anourah MAZU, je suis pharmacienne”, ne sera plus “Dans quelle pharmacie travaillez vous?”

Je rêve de ce jour où le pharmacien sera considéré comme ce qu’il vaut et pas comme un épicier ou un commerçant.

 

 

Je rêve de ce jour où les plus jeunes pharmaciens en sortant de la faculté de pharmacie se dirigeront instinctivement vers tout autre domaine autre que l’officine de pharmacie.

Je rêve de voir mon pays fertile au développement de nouvelles branches du secteur pharmaceutique et à un recrutement de pharmaciens autant que celui des médecins.

Je rêve de ce moment où l’élite, la source d’inspiration, l’exemple ne sera plus un étranger, mais un béninois, des béninois.

 

Je rêve d’un pharmacien à la tête du ministère de la santé de mon pays.

 

 

Je rêve de voir plus de pharmaciens à l’ONU, dans l’armée, dans les hôpitaux, dans les grands laboratoires, dans les firmes internationales. Parce que c’est aussi notre place là bas.

Je rêve autant parce que je ne veux pas trahir ma mission.

C’est essentiellement ce dont je rêve aujourd’hui, demain un autre rêve viendra certainement s’ajouter à ma liste. Et c’est en cela que je suis heureuse d’être moi.

Je rêve grand diront certains,

Je rêve trop penseront d’autres,

Mais je veux continuer jusqu’à ce que je contamine cette belle jeunesse avec cette foi qui m’anime.

Un jour, j’ai rêvé que je voulais être pharmacienne. Quelqu’un m’a dit “Personne n’a jamais été pharmacien dans ta famille. Tu rêves trop”. Comme si être pharmacien était génétique. Aujourd’hui, sept ans après, je veux lui dire: mon Rêve est désormais une RÉALITÉ.

N’oubliez pas, on rêve seul et on se bat seul pour atteindre ses objectifs.

 

Faites comme moi, rêvez. Tout commence par là.

 

 

Anourah MAZU