Titre

Description

Ce que vous devez savoir sur le bouton de fièvre ou herpès labial

Il débarque généralement au moment où on s’y attend le moins, avec le même mode opératoire. Ce « il », cet invité surprise désagréable dont tout le monde à horreur, c’est le bouton de fièvre ! On en parle ? Allons-y !

Qu’est-ce qu’un bouton de fièvre et quelles en sont les circonstances d’apparition ?

Encore appelé herpès labial ou bouton de fièvre, il est dû à un virus appelé Herpes simplex virus 1 et survient généralement dans les cas de fièvre, de menstruations, de fatigue et même parfois à cause du froid. Donc si l’hiver/l’harmattan est proche ou que vous êtes en plein dedans, soyez aux aguets !

 

Premiers symptômes ?

Tout commence par une sensation de chaleur, de picotements, de petites démangeaisons à l’endroit où le bouton s’apprête à apparaître. Et généralement, soixante-douze (72) heures plus tard… roulements de tambour… il s’installe seul ou en colonie (oui des fois, il se dit que ce n’est pas plus mal de ramener quelques potes) ?

 

Herpès labial, juste les lèvres concernées alors ?

Il est vrai que qui dit « labial » dit lèvre mais le bouton de fièvre peut s’installer aussi, au niveau du menton, du nez, de la joue et même à l’intérieur de la joue. Oui c’est le genre d’invité qui fait comme chez lui. Je peux personnellement en témoigner !

 

Un baiser suffit pour contracter le virus ?

OUIIIIIIIIII ! Ce n’est pas le seul mode de contamination mais c’est certainement le plus courant. Vous pouvez également accueillir un bouton de fièvre par un échange de couvert ou de serviette ou encore par émission de gouttelettes de salive à travers la toux par une personne qui a un bouton de fièvre.

 

Du coup, comment on l’éjecte cet « invité » ?

Il faut agir très rapidement dès les premières sensations de picotements en appliquant une crème à base d’acyclovir cinq fois par jour pendant cinq jours. Par ailleurs, il existe également des produits homéopathiques, mais l’idéal est de renforcer son système immunitaire avec une cure de vitamine C.

 

 

 

Mais un traitement, est-ce toujours nécessaire ?

Non, pas forcément. On observe une guérison spontanée après sept jours. Le hic, c’est que la plupart n’ont pas la patience d’attendre ces sept jours. On a donc un faible pour les méthodes rapides.

 

Pour finir, cinq gestes sont importants à EVITER lorsqu’on a un herpès labial.

1.       On adore ça, et moi en premier mais il NE FAUT ABSOLUMENT PAS ARRACHER LA CROUTE. En le faisant, nous ne faisons que retarder la cicatrisation.

2.       Pas de produits alcoolisés. Nous pensons à tort que cela pourrait aider à désinfecter alors qu’en réalité ces produits irritent la peau et entretiennent l’herpès et de ce fait ralentissent la cicatrisation.

3.       PAS DE MAQUILLAGE pour couvrir l’herpès car cette habitude retarde aussi la cicatrisation.

4.       Pas de pommades ou de crèmes à base de cortisone car ceci pourrait entrainer des complications dont on pourrait bien se passer.

5.       Ici les antibiotiques sont INUTILES. En réalité, ils n’ont aucun effet sur le virus responsable de l’herpès labial.

 

Bon voilà… Vous avez désormais toutes les clés en main pour venir à bout de l’herpès labial. N’hésitez pas à partager cet article et prenez soin de vous !

 

Dr Anourah MAZU